d’épouse prude, à nue en public 3/4

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

d’épouse prude, à nue en public 3/4Le Prix à payerSuite de l’histoire : La punitionLa semaine s’est écoulée et nous sommes samedi. Durant cette semaine, je n’ai cessé de repenser à ma punition. Un mélange de sentiments et de sensations contradictoires font que je suis complètement perdue.Comment quelqu’un comme moi, ultra pudique, pudibonde sur les choses relatives au sexe, puisse avoir appréciée le fait d’avoir été vu nue, humiliée et moquée, par six personnes, que je vais être amené à croiser régulièrement.Pire, j’attendais presque aujourd’hui avec impatience, même si j’appréhende cet après-midi. En tout cas, le fait de penser à ce jour humidifiait instantanément mon sexe Il est l’heure et je dois me préparer à rejoindre le 3ème étage pour récupérer les photos.Le naturel reprend le dessus, je suis angoissée et je ne vais pas y aller nue et attachée.je met un ensemble soutien gorge et string en dentelle rouge. ainsi étant habillée sexy, je les calmerai de ne pas avoir respectée les consignes données. Je sonne à la porte du beauf. La mère m’ouvre avec toute la famille derrière. Le mari appelle son copain qui arrive aussitôt avec une dizaine de photos et posters. La mère me fait remarquer ma tenue et me demande d’ôter tout de suite mes dessous.Je m’exécute sous les regards lubriques de tous les mâles. Voyant que je tente de masquer mon sexe avec mes mains, elle me demande de les mettre sur ma tête. C’est humiliant d’être traitée comme une gamine sous le regard de ses enfants qui ont l’âge d’être les miens.Les photos me sont dévoilées et on me voit toute nue, dans différentes positions dégradantes, avec en gros plan les parties intimes de mon anatomie. Elle me dit qu’elles vont m’être vendues et que pour le prix, je vais devoir payer de ma personne, sans quoi elles seront affichées dans les halls de la résidence et exposées dans le quartier. Là je suis vraiment dévasté car ma réputation est en jeu et je suis obligée d’accepter.L’un des fils apporte une corbeille remplie de jetons de loto et me demande d’en choisir 3.Puis le père me montre un prospectus et me dit que ce dernier a été distribué dans toutes les boites aux lettres de la résidence. Plus je le lis, plus je me décompose. il est noté :”Grand Loto de la résidence. Madame Karine P. 6ème étage Bâtiment A, offre une prestation istanbul escort privée, particulière et sans limite pendant 30 minutes dans le local du conseil syndical samedi après-midi. 3 gagnants tirés au sort parmi les participants”Je n’en reviens pas, ils vont m’offrir nue à d’autres voisins ?.Mon interrogation est de courte durée, puisque on me pousse dans l’ascenseur. Arrivé dans le hall, je tente de résister, car sinon je vais devoir traverser le parc de la résidence nue, en pleine après-midi.Une violente tape sur les fesses me fait comprendre que c’est peine perdue.Nous arrivons enfin au local du conseil syndical, attenant à la cabane à outil du gardien, sans croiser personne, bien que quelques rideaux aux fenêtres ont eu l’air de bouger.La pièce est peu meublée. Une grande tables, des chaises et une bibliothèque.Je suis poussée à plat ventre contre la table, et les deux fils à l’aide de cordes, m’attachent les bras aux pieds de celle-ci.La mère m’annonce que les festivités vont pouvoir commencer, et que mes fesses offertes face à l’entrée invitent à passer un bon moment. Elle rajoute qu’il manque un accessoire et me fixe un bandeau sur les yeux.Puis elle demande à tout le monde de sortir. Le silence se fait dans la pièce.La porte se ferme et tout le monde à l’air d’être sortit.Quelques instants plus tard, j’entends la porte s’ouvrir et la mère annoncer – voici votre prix, il est 16h30 vous pouvez en profiter jusqu’à 17h00La porte se referme. Qui est donc cette personne qui me voit nue ? Que va t’elle me faire ?Le fait de ne rien voir, de ne rien pouvoir faire en étant attachée face contre cette table, sans savoir qui est là, me rend réellement anxieuse. J’ai la gorge sèche. Je sent une main me caresser les fesses puis m’écarter les globes pour examiner mon œillet plissé et palpitant.Puis on me retourne, dos contre la table. Mes bras attachés aux pieds sont en extension et rendent la position inconfortable. L’inconnu me malaxe les seins et titille délicatement les bouts durcis par l’excitation.Chaque parcelle de mon corps est inspectée.Les mains descendent vers ma vulve, écartent mes cuisses, ouvrant par la même mes grandes lèvres et le chemin vers ma grotte intime. Deux doigts s’amusent avec mon clitoris. avcılar escort Je ne peux contenir mes gémissements de plaisir. Des doigts investissent ma grotte trempée. Un fulgurant orgasme m’emporte.On frappe à la porte. La mère entre. Il est 17h00. Ma première prestation est finie.A part le fait de montrer mes trésors cachés à un parfait inconnu qui me croisera sans que je sache qu’il connait toute mon anatomie , c’était plutôt agréable.La porte s’ouvre à nouveau, annonçant le début de la 2ème séance.Deux mains m’empoignent les seins, les malaxent durement, puis pincent les mamelons.Je pousse un cri car cela fait horriblement mal, mais en guise de réponse je reçois une série de tapes. Mes cuisses sont écartées violemment et des doigts investissent mon antre secret.Contrairement au précédent, il n’y a aucune tentative pour donner du plaisir.Je sens une poussée à l’entrée de ma grotte et un sexe investir mon vagin. Les poussées sont violentes, accentuées par ma cyprine qui lubrifie ce dernier.Je suis prise par un rustre, attachée à cette table et complètement à sa merci.Il se retire, me retourne face contre la table et me reprend cette fois en levrette. Son ventre rebondit contre mon postérieur à chaque intromission et des claques sur mes fesses accompagnent ces mouvements.Enfin je sens un liquide chaud jaillir de sa queue et se déverser dans mon vagin.Il se retire, frotte son gland contre mes cuisses pour essuyer le surplus de sperme, se rhabille et sort, mettant un terme à la deuxième session.La porte s’ouvre pour la dernière séance.Une voix de femme m’interpelle :-” eh bien ma salope, tu as l’air de t’éclater cet après-midi. Georges vient voir le beau corps de Madame P. Cette chienne paraissait plutôt coincée mais c’est tout l’inverse”. Je frissonne intérieurement car je reconnais une voisine alcoolique complètement débile avec laquelle je me suis disputée à de nombreuses reprises à cause de ses chiens. Elle semble particulièrement m’en vouloir et cette dernière demi-heure ne va pas être une partie de plaisir. d’autant que je n’ose croire, que le Georges appelé soit le gardien de la résidence, un vieux célibataire avec un regard vicieux et pervers, semblant me déshabiller à chaque passage devant sa loge.Mes craintes se concrétisent şirinevler escort lorsque j’entends sa voix nasillarde pousser des oh de surprise et de satisfaction.Mon bandeau m’est retiré et mes yeux après un court temps d’adaptation, confirment l’identité de mes futurs tourmenteurs.Trouvant mon fessier rebondi à souhait mais trop blanc, il décident d’un commun accord de luis donner des couleurs. Pour cela une fessée à quatre mains s’abat sur mon postérieur.Puis je suis retournée sur le dos.Considérant que je n’écarte pas assez les cuisses, ils m’attachent les jambes au pieds de la table et je me retrouve ainsi écartelée.Elle empoigne mes seins, les presse, les tire en tenant mes tétons comme si elle voulait les arracher de mon corps. la douleur est atroce.Elle lui demande de bien vouloir s’occuper de ma chatte. Avec son regard lubrique, il accepte et plonge deux doigts crasseux dans ma grotte.Visiblement cela ne lui suffit pas, car il en rajoute un troisième puis un quatrième. Il me fait mal car il tente de faire pénétrer toute sa main dans mon conduit trop étroit. Il l’enlève, puis tire mes lèvres de chaque côté, ses doigts pénètrent à nouveau mon antre secret et tentent de l’élargir en tirant de chaque côté. Je cris, mais j’ai l’impression que ma souffrance, leur fait plaisir. Petit à petit, j’ai l’impression que le passage s’élargit.il replonge ses doigts et pousse violemment sa main à l’intérieur de mon vagin. Je pousse un hurlement. J’ai l’impression que l’on m’ouvre le ventre. Il tourne sa main en moi et j’ai l’impression qu’il m’arrache tous mes organes.Il décide enfin de ressortir sa main, dans un bruit de ventouse que l’on arrache.C’est pas possible, ma chatte ne va jamais se refermer.Ces deux abrutis avec leurs yeux vicieux me regardent avec délectation.On frappe à la porte, enfin mon calvaire va prendre fin.La débile demande une minute supplémentaire, revient vers moi et avec son briquet enflamme ma toison pubienne. La moitié de mes poils partent en fumée dans une odeur de poulet grillé.Ils sortent enfin, cédant la place à la mère, toujours accompagnée de son mari, du copain et des deux fils. Dans la position humiliante et dégradante dans laquelle je suis, un sentiment de honte recommence à m’envahir. Mon corps est tout endolori, je suis attachée, écartelée, la chatte béante d’où s’écoule le sperme de ma deuxième session, la toison fumante, et mes fesses d’un rouge vif qui me font souffrir le martyr.La mère, demande que l’on me détache et me donne rendez-vous la semaine suivante au 3ème étage, en tenue sexy, pour régler le solde du paiement des photos.Que me réserve ce dernier rendez-vous ?

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir