histoire de famille 2/3

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

histoire de famille 2/3Après cette soirée bien arrosée et chaude sexuellement, je pars dans ma chambre pour aller me coucher. Sur le chemin, je crois entendre un bruit de porte qui se ferme doucement. Je me dis que ça doit être mon imagination car j’étais saoul et crevé de mes ébats avec ma tante. Le lendemain matin, j’arrive à me sortir du lit tant bien que mal. J’arrive dans la cuisine pour prendre mon petit déjeuner et j’en profite pour remettre mes souvenirs en place, surtout ceux avec ma tante. Je me pensais seul car tout le monde devait être en cours ou au travail, vu qu’on était un mardi. Je fus surpris à mon retour dans ma chambre de voir que ma cousine était assise sur mon lit en m’attendant. Elle était vêtue d’un top blanc qui laissait voir son soutien-gorge blanc à travers. Elle portait un pantalon noir taille basse qui moulait son fessier et qui montrait le haut de ses fesses.Elle tourne la tête vers moi et me fais un sourire. Je le lui rends et lui demande pourquoi elle n’est pas en cours.Elle : J’ai pas cours le mardi matin, seulement l’après-midi. On m’a demandé d’être là pour toi si tu avais besoin de quelque chose.Moi : J’étais justement en train de me demander où ce trouvait les serviettes de bain. J’ai besoin de prendre une bonne douche.Elle : Attends, je vais te montrer.Elle s’est alors levée et m’a guidé jusque dans la salle de bains. Elle s’est ensuite mis à genoux pour ouvrir le petit meuble sous le lavabo, puis elle s’est penchée en avant pour aller me récupérer une serviette de bains. De mon côté, je l’avais suivie et je ne perdais pas une miette du spectacle. Mes dernières réticences à la mater se furent envolées lorsque je vis au moment où elle s’est penchée en avant qu’elle ne portait rien en dessous de son pantalon.Instinctivement, j’ai commencé à bander. Elle s’est retournée à ce moment-là pour me tendre la serviette et sa tête s’est retrouvée juste devant mon sexe qui gonflait dans mon short de nuit. Elle est restée ainsi pendant quelques secondes, comme hypnotisée par mon chibre en pleine expansion. De mon côté, j’étais complètement tétanisé par ce qui se kartal escort passait et je ne vis même pas arriver sa main qui commença à me caresser l’entrejambe à travers mon short de nuit. Je devais certainement encore être sous l’effet de l’alcool de la veille car je n’ai réagis qu’au moment où elle avait entrepris de me retirer mon vêtement.Moi : Arrête! Il faut pas.Elle : Pourquoi? Tu l’as bien fait avec ma mère hier soir.Moi : Tu nous as vu?Elle : Ben ouais. Je me suis même caressé pendant que je vous regardais. Voir maman prendre autant de plaisir avec toi m’a fait décidé.Moi : Décidé de quoi?Elle : Ben d’en prendre avec toi, moi aussi.Elle se leva alors et se déshabilla complètement. Je la voyais dans son plus simple appareil, ses seins pointaient déjà à cause de l’excitation. Sa chatte était entièrement épilée de ce matin, on voyait encore des rougeurs autour de sa vulve. Elle avait de petites aréoles et des tétons assez durs. J’avais devant moi sa mère en plus belle et plus jeune, à part sa couleur de cheveux.Devant ce spectacle, je me suis laissé faire lorsqu’elle me désapa à son tour. Elle m’a ensuite guidé dans la cabine de douche où elle s’est installée avec moi dedans. Elle a entrepris de me laver intégralement, en insistant bien sur mes parties génitales. Pour ma part, j’avais décidé d’assumer de nouvel i****te et j’en profitais au maximum. Après m’avoir bien frotté partout, elle m’a ensuite rincé elle en a profité pour me branler mon sexe qui était plus que tendu à ce moment là. Je lui ai ensuite rendu la pareille et l’ai lavé puis rincé avant de lui caresser le minou. Je l’entendais gémir au rythme de mes doigts sur son clitoris, ce qui m’a encouragé à me mettre à genoux devant elle pour lui lécher ma chatte. Pour me faciliter l’accès, elle leva une jambe et la posa sur mon épaule. J’entrepris donc de lui faire ressentir mes caresses buccales sur son clitoris d’abord, puis sur les parois de son vagin. Je fus alors très étonné de voir que ma cousine était encore vierge compte tenu de son comportement envers moi. J’étais bostancı escort face à son hymen, tout humide et don un peu de mouille ressortait à cause de moi et de ma langue.Après quelques minutes ainsi, nous sommes sortis de la douche et nous nous sommes séchés. au passage, je lui faisais part de mon étonnement.Elle : Au lycée, je m’étais amusé à aguicher les garçons, à les laisser me caresser les seins et à les branler. Mais rien de plus. Je ne le sentais pas avec eux, je les trouvais trop immatures, trop inexpérimenté. Un jour, j’ai failli la perdre lorsque l’un de ces mecs m’avait presque violé. Je lui avais sorti la bite et je l’astiquais comme je faisais tout le temps. Lui, m’avait sorti les seins et les pelotait, puis il a voulu aller plus loin, prétextant que c’était à cause de moi qu’il bandait comme ça. Je lui ai répondu que non et il l’a alors mal pris. Il m’a giflé à plusieurs reprises et a presque déchiré mon pantalon et ma culotte en me les enlevant. Il avait présenté sa queue devant mon vagin et était prêt à me pénétrer lorsque le surveillant est arrivé et l’a séché d’un coup. J’étais en pleurs et j’ai dû le supplier de ne pas appeler mes parents. S’ils avaient appris pour cet incident, j’aurais dû leur dire que je l’avais excité le premier, ainsi que tous les autres. J’avais compris que c’était entièrement ma faute et pas la sienne et j’ai donc décidé d’arrêter ces bêtises.Je la voyais qui commençait à partir en pleurs en me racontant son histoire. Je me suis alors approché d’elle et je l’ai prise dans mes bras pour la réconforter. Nous sommes ensuite aller dans ma chambre et nous nous sommes allongés tout en nous prenant dans les bras l’un de l’autre. J’ai alors compris que cet aspect d’allumeuse dans la salle de bains était une manière maladroite de me demander d’être son premier amant. J’ai accepté cette requête en mon for intérieur et je l’ai alors embrassé sur la bouche. Assez rapidement, ma langue a réussi à se frayer un chemin jusque dans sa bouche et a commencé à conter fleurette à sa langue. Dans un même temps, maltepe escort mes mains lui caressaient le dos et descendaient progressivement vers ses fesses. Quant à elle, elle enleva une main de son étreinte pour l’amener vers mon sexe. Elle m’a ensuite mis sur le dos et sa bouche s’est mise à m’embrasser dans le cou, les pectoraux, l’abdomen et enfin à la base de mon engin qui s’était redressé suite à la branlette de ma cousine. Ses baisers continuèrent sur ma verge en direction de mon gland qui fut atteint assez rapidement. Elle me regarda droit dans les yeux, comme pour attendre mon approbation pour aller plus loin. Comme seule réponse, ma main lui caressa la joue, puis la nuque et je l’ai alors accompagné plus qu’elle me suce doucement, sans la brusquer. Il y avait tellement d’intensité et de sensualité dans cette fellation que j’ai dû lui demander à contre cœur d’arrêter sous peine de lui jouir dans la bouche et de ne plus pouvoir continuer. Je n’avais pas ressenti une telle sensation ni jusqu’à il y a très peu de temps maintenant.Nous avons alors échangé nos places, elle sur le dos et moi entre ses cuisses, et je lui ai fait un cunnilingus similaire à celui qu’elle avait reçu sous la douche. L’effet ne se fit pas trop attendre car elle ne tarda pas à avoir un orgasme. Toute soufflante, elle me regarda et me demanda de la prendre. J’ai alors présenté mon sexe à l’entrée de sa grotte intime et j’ai commencé à l’insérer en elle. Très vite, j’ai senti une résistance de la part de son hymen et je vis apparaître une légère grimace sur son visage. Je me suis donc arrêté quelques secondes pour qu’elle puisse s’habituer à la sensation et je lui ai dit que j’allais rentrer d’un seul coup mais que ça risquait de lui faire mal sur le coup mais que ça allait disparaître ensuite, comme quand on enlève un sparadrap. Elle a alors acquiescé de la tête et j’ai donc entrepris de la pénétrer complètement. Son hymen ne tarda pas à céder et elle lâcha un cri de douleur lorsque je fut tout au fond. Je suis resté ainsi pendant plusieurs secondes pour qu’elle s’habitue à la sensation. Ce fut elle qui m’indiqua lorsqu’elle ne ressentit plus la douleur et j’ai alors commencé mes va et viens en elle. Rapidement, les restes de douleur se transformèrent en gémissement de plaisir et nous jouîmes presque simultanément.Nous nous sommes ensuite rhabillés pour déjeuner ensemble, puis elle est parti pour ses cours de l’après-midi.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir