Chap 38 : Justine, enceinte et en manque. (Part 1)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Chap 38 : Justine, enceinte et en manque. (Part 1)L’été de mes 25 ans a été riche en émotions, mais surtout en aventures diverses et variées. Marie, ma copine de baise officielle étant partie travailler début juin dans un camping à La Baule pour la saison, j’avais donc le champ libre pour faire de nouvelles rencontres.Cet été-là était prévu un tas d’événements. Mariage, baptême, anniversaire, festival des vieilles charrues et vacances entre potes. J’étais sûr de pouvoir flirter à un moment ou un autre et pourquoi pas trouver l’amour. Mais non, en fait j’étais toujours dans le même état d’esprit, m’amuser sans me prendre la tête.La première aventure en date, fut celle avec Carole, la gérante du bar-tabac. Une femme mature proche de la cinquantaine avec qui j’ai couché sur le billard de son établissement. C’était une soirée vraiment sympa, qui s’est terminée chez moi tardivement dans la nuit. (Voir chapitre précédent.)L’histoire que je m’apprête à vous raconter, est sans doute, celle qui m’a marquée le plus durant cette période estivale. Non pas à cause du caractère sexuel de cette relation, mais simplement parce que je n’aurais pu imaginé que cela se produise réellement un jour.A l’occasion de ses 30ans, mon cousin Rémy a organisé un gueuleton un dimanche midi avec la famille et quelques amis. J’étais ravi de l’invitation car depuis qu’il a déménagé avec sa compagne Véronique, on ne se voit plus beaucoup. Il y a 2 ans, ils ont acheté maison ensemble et vivent à une heure de route de chez moi.Du fait de la distance, Véronique m’a appelé dans la semaine pour savoir si ça ne me dérangeait pas de passer prendre Justine.Justine, je la connais bien, même si ça fait un bail que je ne l’ai pas vu. C’est l’une meilleures amies de mon cousin, mais aussi la belle-soeur de Véronique, puisque qu’elle est mariée avec son frère Thomas.Lors de cet appel, Véronique m’explique que Thomas est d’astreinte tout le week-end, il est pompier volontaire et sera donc absent pour l’anniversaire de Rémy. Elle m’informe ensuite que Justine est enceinte de 7 mois et demi et que c’est pour ça qu’elle ne souhaite pas faire une si longue route toute seule. Comme Justine habite pas loin de chez moi, Véronique s’est dit que je pourrais bien lui rendre ce petit service, ce que j’accepte sans poser plus de questions.Dimanche matin, je pars plus tôt que prévu, je m’arrête prendre des croissants et je file chez Justine. Cette dernière est surprise de me voir arriver si tôt. Elle est encore en pyjama lorsqu’elle m’ouvre et immédiatement je remarque la taille de ses seins qui pointent sous son haut en satin violet. D’après mes souvenirs, elle a toujours eu une grosse poitrine, mais là ce ne sont plus des seins, mais des melons.- Salut Chris, tu es déjà là, je ne suis pas prête du tout.- Ce n’est pas grave, c’est moi qui suis en avance. Tu as déjà pris ton petit déjeuner?- Non, j’étais justement en train de faire du café, tu en veux un?- Volontiers.Je l’accompagne dans la cuisine et m’assoie à table. Elle me sert canlı bahis une tasse et me dit:- Ca me fait plaisir de te voir depuis le temps. Tu n’as pas trop changé.- Moi aussi je suis content de te revoir. Toi non plus tu n’as pas trop changé.- Merci, j’ai tout de même pris quelques kilos, sourit-elle en caressant son gros ventre.- C’est vrai, mais la grossesse te va bien, tu es radieuse.Elle rougit.- C’est gentil, mais je ne suis pas coiffée ni maquillée.- Tu seras donc encore plus belle alors.Justine est une très belle femme. Les yeux bleus, blonde aux cheveux longs ondulés, un joli sourire et des petites lunettes carrées qui lui donne un air de maîtresse d’école coquine. D’ailleurs c’est son métier, institutrice d’école primaire.Pendant le petit déjeuner, elle m’interroge sur ma vie.- Qu’est ce que tu deviens? Ou est ce que tu habites? Es-tu en couple?Je réponds à chaque question et dès qu’elle regarde ailleurs, je mate ses seins discrètement en imaginant à quoi ils peuvent ressembler. ( Cest ce que je fais tout le temps, dès que je vois une belle paire de seins).- Bon allez, je file sous la douche, dit-elle en sortant de table. Je fais le plus vite possible.- T’inquiète, prends ton temps, on est pas pressé.Je finis mon café tranquillement, je nettoie ma tasse, puis je m’installe dans le salon. Je patiente en feuilletant un magazine trouvé sur la table. Au bout de 20min, je vais dehors et je m’allume une clope. Je fais le tour de la maison, histoire de visiter un peu et j’arrive devant la porte-fenêtre de sa chambre. Je jette un oeil curieusement. A l’intérieur, un grand lit défait, une armoire ouverte, pleine de vêtements, un grand miroir contre un mur, des tables de chevets avec lampes et bouquins et une télé.Soudain, Justine débarque dans sa chambre en peignoir. Je me cache contre le mur pour éviter qu’elle me voit.  Il est temps pour moi de revenir dans la maison, mais une petite voix perverse me dit ”reste et regarde un peu”. Je penche alors légèrement ma tête pour espionner et observe Justine qui fouille dans son armoire. Elle choisit une belle robe blanche à fleurs, la dépose sur son lit et elle se met face à son miroir. Elle est dos à moi et ne se doute de rien. Elle retire son peignoir et je la découvre entièrement nue. Je vois d’abord son dos et ses fesses, puis je regarde dans le miroir. Je suis ébahi en apercevant ses gros seins. Ils sont bien ronds, semblent bien fermes avec les veines apparentes. Je commence à bander. Mon regard descend sur son ventre rond à la peau tendue et sur son nombril qui ressort un peu. Mes yeux poursuivent leur route et s’attarde sur sa minette que je distingue mal, mais je remarque tout de même qu’elle est épilée intégralement. Moi qui pensais que les futures mamans se laissaient un peu aller, je me trompais. Mais comme je vous le disais, Justine est une femme raffinée et toujours propre sur elle. Elle s’observe dans le miroir en caressant son ventre à deux mains. Je suis étonné de l’effet que ça me fait, c’est la première bahis siteleri fois que je vois une femme enceinte à poil et je suis terriblement excitée. Et je ne suis pas le seul visiblement. Alors que je continue de l’épier sournoisement, ses mains remontent sur ses seins, elle les masse sensuellement, puis de plus en plus fermement. La pulpe de ses doigts font le tour de ses mamelons, elle roule ses tétons, elle vibre un peu plus à chaque caresse. Ses mains parcourent son corps, son cou, ses cuisses, ses fesses, puis son ventre à nouveau. Je me sens chanceux d’assister à tout ça, je suis émerveillé de voir cette trentenaire si désirable se faire du bien. Elle porte son index et son majeur à sa bouche, elle les suce avec volupté en se regardant attentivement dans le miroir. Ses doigts emplis de salive rejoignent son intimité, ils flirtent avec ses lèvres et titille son bonbon rose. Toujours debout face à elle-même, la bouche ouverte, les yeux plissés, elle écarte ses jambes et commence à se masturber tendrement. Je caresse ma verge durcie par l’envie à travers mon pantalon, je sens mon boxer humidifié par les gouttes de liquide pré-séminal. Je suis à deux doigts de sortir ma queue pour me branler car ses phalanges s’agitent de plus en plus dans sa grotte et ça m’excite trop. Je perçois que son plaisir augmente, mais subitement, elle s’arrête et ramasse son peignoir au sol. M’aurait-elle grillé? Je me dépêche de retourner devant l’entrée et entre doucement dans la maison. Elle est là, debout devant moi en peignoir, les cheveux humides, les joues empourprées, elle me fixe du regard. ”Merde, c’est sûr elle m’a vu”.Je fais mine de rien et tente de me dédouaner comme je peux.- Je fumais une clope, tu es bientôt prête?- Je te plais?- Euh…quoi?- J’ai vu comment tu m’as regardé tout à l’heure pendant le petit déjeuner, je te plais ?- Bah euh oui, enfin je te l’ai toujours dit que je te trouvais très belle.Elle me prend la main et m’emmène d’un pas décidé vers sa chambre. Je me laisse entraîner docilement. Elle ferme la porte et elle me pousse sur le lit.- Je veux que tu me baises.- Mais tu es…- Quoi? Mariée?- Non, enceinte.Elle ouvre son peignoir sous mes yeux.- Et alors, je ne t’excite pas?Je regarde son corps de bas en haut.- Oh si putain.- Alors dépêche-toi, déshabille-toi, on n’a pas beaucoup de temps.Elle laisse tomber son peignoir et je vire mes fringues en un rien de temps. Justine monte sur le lit, se cale à genoux entre mes jambes, empoigne ma verge dressée et la cajole agréablement de haut en bas en se tripotant l’abricot. Puis sans perdre de temps, elle m’enjambe pour se mettre à califourchon sur moi, reprend mon membre turgescent et se l’introduit dans la chatte. Aussitôt elle pousse un long soupir de soulagement et elle se met à remuer sur ma queue.- Oh oui, qu’est ce que ça fait du bien, c’est trop bon, dit-elle en malaxant ses mamelles.Je caresse ses cuisses, puis plaque mes mains sur ses fesses, je la laisse guider nos ébats. L’amazone me sourit en gémissant, bahis şirketleri je lui procure du plaisir et ça la rend heureuse. Elle frotte son clitoris contre mon pubis, ses va-et-vient sont lents et doux. Finalement, elle me fait l’amour plus qu’elle ne baise.Mais lorsque nous changeons de position et que c’est à mon tour de mener la danse, ça change de note. Nous sommes en cuillère, moi derrière avec un bras sous elle qui lui pétris le sein, l’autre bras soutenant sa jambe, je la martèle à grands coups de rein énergiquement pour la faire jouir le plus possible. Justine couine de plus en plus fort et finit par perdre toute retenue. Surexcitée, elle me balance:- Continue j’aime ça, défonce-moi.Encouragé par son désir, je la pilonne puissamment en vitesse, faisant résonner le claquement de ses fesses contre mon bas-ventre. Et au bout de quelques minutes de ce traitement, j’inonde son vagin de liquide blanchâtre qui la fait perdre pied.Elle se remet doucement de ses émotions.- Merci, t’imagine même pas comment ça m’a fait du bien.- De rien, moi aussi j’ai aimé.- Tu ne vas peut-être pas me croire, mais je ne suis pas comme ça d’habitude, c’est la première fois que je trompe Thomas, enfin depuis qu’on est marié. Mais ça fait des semaines qu’il ne me touche plus et je suis trop en manque.- Oui je comprends et les hormones doivent te travailler.- Ouais c’est clair, depuis un moment je n’arrête pas de penser au sexe, j’ai toujours envie, je me masturbe dès que j’en ai la possibilité.- J’ai vu ça.- Comment ça?- Je t’ai vu tout à l’heure devant ton miroir.- Tu m’espionnais?- Oui, ce n’était pas volontaire au départ, mais je suis quand même resté regarder.- Sérieux?- Ouais, j’étais même sûr que tu m’avais grillé.- Bah non tu vois, je ne t’ai pas vu du tout. Donc c’est pour ça que tu étais déjà bien raide, petit coquin. Ca t’a plu au moins?- Oui franchement, c’est la première fois que je vois une femme enceinte toute nue et je ne pensais pas que ça m’exciterait à ce point là.- Bon bah tant mieux, comme ça on en a profité tous les deux. Par contre, j’espère que je peux te faire confiance, pas un mot, ça reste entre nous.- Évidemment, tu peux compter sur moi.- Bien, alors je retourne vite fait sous la douche et je finis de me préparer.20 minutes plus tard, elle me retrouve dans le salon. J’écarquille les yeux en la découvrant. Elle est resplendissante. Bien coiffée, joliment maquillée avec un beau rouge à lèvre, sa robe à fleurs épouse parfaitement son corps et son collier rouge à perle niché dans le creux de ses seins que je scrute dans son décolleté me fait frémir. Je la complimente généreusement et nous partons ensuite pour la petite sauterie de mon cousin.Nous arrivons sur les lieux avec un gros quart d’heure de retard, mais nous sommes loin d’être les derniers. Nous saluons les personnes présentes qui ne se doute absolument de rien. Nous patientons l’arrivée des retardataires en discutant chacun de notre côté avec différents groupes afin d’éviter tout soupçon.Lorsque tout le monde est là, l’apéritif démarre, je trinque avec Rémy pour lui souhaiter un joyeux anniversaire, je croise le regard de Justine, elle me sourit discrètement, je lui retourne un sourire, le regard plein de complicité…A suivre.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir