Ma sublime patronne (Histoire Vraie)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ma sublime patronne (Histoire Vraie)Cette histoire se passa lors de mon premier job d’été, j’avais postulé dans la petite supérette au centre du village où j’habitais, avec chance je fut, après entretien, engagé par la patronne.La patronne était connu dans le village pour être intransigeante, autoritaire, grande gueule et charismatique, choses qui pour moi étaient de réels atouts mais qui effrayait la plupart des habitants se sentant intimidé par cette femme.Elle s’appelait Nadia, c’était une belle femme orientale, d’environ 45-50 ans, elle était plutôt petite et mesurait 1m60 apeuprès. Nadia était vraiment un femme apétissante, elle avait de jolies formes généreuses,ce qu’il faut, là où il faut comme on dit. Elle avait de longs et beaux cheveux noirs tantôt bouclés, tantôt lisses, lâchés ou en queue de cheval, ce qui dans tout les cas décorait sublimement son visage arborant un joli nez droit typiques des orientales ainsi que des yeux noirs en amende désarmant. Elle était le plus souvent vêtue de simples robes plus ou moins décolletés laissant entrevoir sa grosse poitrine de femme mûre ou d’habits plus décontractés lors des livraisons…Les 3 premières semaines se passèrent tant bien que mal, malgré quelques réprimandes pour certaines incompétences que je mettrais sur le dos de la jeunesse et de l’absence de réelles connaissances du monde du travail.J’adorais quand Nadia me parlait avec un ton autoritaire et ferme, elle m’exitait tellement que j’aimais être commandé par cette dernière. J’adorais passer du temps à mater son cul bien rebondi et ses seins balottants à chacun de ses pas. Peu à peu une certaine complicité s’installa nous avions appris à faire connaissance petit à petit et je me rendis compte que c’était une femme avec le coeur sur la main, touchante et attentive malgré son caractère autoritaire. Un soir, alors que j’allais prendre la voiture pour nevşehir escort bayan rentrer chez moi, la batterie de ma voiture avait lâché, Nadia apercevant la scène de l’intérieur de la supérette, alla dans ma direction me demander si tout aller bien et je lui répondis agacé :-Non, ça me fait chier la voiture a encore planté, c’est vraiment de la merde cette bagnole, que des problèmes.Eh bien sûr à cette heure-ci aucun garage n’est ouvert…-Merde alors ! Je t’aurais bien aider mais ma fille a pris ma voiture pour voir une de ses copines… Essaye d’appeler tes parents non ?-Ils sont en voyage de noce…Impossible. Je vais appeler un pote et lui demander de m’aider !-Tiens moi au courant !Après avoir appelé mon pote je revins vers Nadia et lui dit : -Mon pote va venir, le seul problème c’est qu’il vient à la fin de son taf, à 3h du mât…-Oh mince, eh bien tu sais quoi, viens à la maison (elle habitait au dessus de la supérette) en attendant, tu n’a même pas manger tu vas pas rester à glander dans les rues..Content, je la suivi chez elle, les yeux rivés sur son cul escaladant les marches. Nous avons alors mangés ensemble, et nous discutâmes de tout et de rien pendant des heures et une complicité plus étroite se forma entre nous deux…A la fin du repas et quelques verres de descendu, Nadia et moi étions sur son canapé et elle se rapprocha de moi, elle n’était qu’à quelques centimètres de moi.-Tu sais, tu es vraiment un gentil garçon, tu me supportes déjà depuis 3 semaines dit-elle en riant.-C’est gentil Nadia, je vous apprécie également et j’aime travailler avec vous…- Arrête de me vouvoyer, pas de ça entre nous !Suite à ces paroles elle laissa balader sa main le long de ma cuisse et elle me regarda dans les yeux en se pinçant les lèvres.-Nadia… Je…-Quoi ? Tu vas me dire que je ne te plais pas maintenant ? Tu crois que je ne t’ai pas escort nevşehir vu loucher sur ma poitrine ou me mater le cul ? T’es vraiment pas discret mon petit gars !Je me mis à rougir, je ne savais plus où me mettre.-Tu sais, reprit-elle, tu es un beau jeune homme de 20 ans, j’adore tes yeux bleus, ta carrure, ta petite bedaine et tes petits nichons tu es trop chou !-Je ne suis pas gros ! lui dis-je à la fois exité et légèrement vexé.-Je n’ai jamais dit ça mais tu es grand, costaud et tu as un petit surpoids qui me rend folle ! me répond-elle en mettant sa main au niveau de ma queue.D’un coup, elle se mit à m’embrasser langoureusement et tendrement. Je passa alors mes bras autour de ses formes généreuses et sur sa formidable poitrine.Exités comme pas possible, elle baissa mon pantalon et se mit à me sucer énergiquement, alternant avec des longs et lents coups de langue et une branlette. Elle suçait merveilleusement bien et je sentais qu’elle avait de l’expérience, j’étais en extase. Quelques minutes plus tard elle m’entraîna sur son lit et me retira mes affaires. Elle enleva à son tour sa petite robe rouge qui moulait ses formes à la perfection et sa petite culotte visiblement trempée.-Tu ne portais pas de soutien-gorge lui dis-je ?-Non, j’aime avoir mes gros seins libre ! Elle était debout en face de moi et je pouvais enfin voir ce corps que je rêvais de voir depuis des semaines. Elle avait de jolies poignées d’amour et une belle petite brioche, ses bras était un peu gros et gras mais parfait comme ils étaient et ses jambes arboraient peu de cellulites a contrario de ses fesses bien moelleuse et dodue parsemées de cellulite. Elle s’allongea à côté de moi et me branla doucement avec ses petits doigts vernis de rouge et me fit par la même occasion des bisous sur mon ventre et me mordilla par la même occasion mes tétons grassouillets; chose qu’elle nevşehir escort bayan faisait avec un malin plaisir.Elle se mit sur le côté et me pompa de plus belle, enchainant va et viens lents et intenses gorges profondes, j’en profitais pour mettre mes doigts dans sa chatte bien mouillée et lui mettre des fessées sur son gros cul. Je la doigtais tellement vite et profondément qu’elle eu un orgasme en me suçant. Ce qui était assez plaisant à regarder. En voulant encore plus, elle s’assis sur ma bite et commença à me chevaucher, j’adorais voir ce corps nu au dessus de moi, l’odeur enivrante de vanille dégagé par ses cheveux était stimulante également. J’altérnais entre touché et lécher ses gros nichons, mettre mes mains autour de ses hanches et serrer fermement ses fesses moelleuse et grasse. Je n’avais jamais vu un aussi beau visage que le sien et voir l’exitation l’envahir ainsi que croiser son regard désarmant me rendit encore plus fou !Je me mis alors à la retourner et prendre cette belle cochonne en levrette, je lui ai défoncé la chatte, ses cris étaient assouridissant et je parvins à lui donner un second orgasme. Quelques minutes après et je la prévenais du futur orgasme arrivant.-Lâche tout sur mes fesses j’adore ça, vas-y ! Je deversa alors tout mon foutre sur la raie de son cul et sur ses deux fesses juteuses.Fatigué, je m’allongea alors à ses côtés et nous restions là, enlacés à nous embrasser jusqu’à nous endormir…Voulant passer la nuit avec cette sublime femme, j’ai prévenu mon pote par SMS de ne venir que le lendemain dans la fin de matinée, ce qu’il accepta.Me sachant réveillé, Nadia me dit :-Je suis content que tu reste dormir ici, maintenant ne bouge pas et laisse toi faire je vais te rendormir…Suite à cela elle caressa ma queue qui se redressa à nouveau et elle se remis à mordiller mes tétons, elle me branla jusqu’à l’orgasme et avala tout mon sperme, ce qui me fit le plus grand bien, m’endormant quelques minutes plus tard. Après cette nuit, moi et Nadia entretenions une douce et chaude complicité alternant entre nuits chez elle et quelques coups de bites furtifs dans l’arrière boutique…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir