Samia – 21 Deux enterrements, un mariage.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Samia – 21 Deux enterrements, un mariage.Manu m’invite à danser, tandis qu’un mec costaud entraîne Julien sur la piste de danse. Plusieurs hommes se relaient pour le faire danser. Emma a choisi une jolie blonde aux cheveux courts. Mon petit doigt me dit que cet enterrement de vie de jeunes filles va vite tourner à la partouze. Manu m’embrasse tandis que sa main se perd dans ma culotte en dentelle… Je regarde Julien. Oh, il n’est plus dans les bras de son danseur, mais à genoux devant lui avec une bite king size dans la bouche?! Ils ont le sens de la fête, les Chtis gays. Je dis à Manu : — Reste près de moi. Je voudrais voir comment Julien se débrouille, ensuite je ferai ce que tu veux. — D’accord. Le mec que Julien suce jouit dans sa bouche et il avale comme un grand. Un autre homme vient aussitôt lui mettre sa bite sous le nez. Puis deux autres le suivent… Julien suce et avale, je suis fière de lui et de moi qui l’ai si bien dressé?! Un homme me demande : — On peut baiser la future mariée?? Choquée par une demande aussi inconvenante, je réponds : — Vous n’y pensez pas Monsieur, cette jeune fille est vierge ! Conversation très vieille France, vous avouerez. Il me propose : — Et, si je l’enculais, elle restera vierge. Argument valable, je suis bien obligée d’accepter. Je réponds : — L’enculer d’accord, mais je vous en prie, ne dé****z pas. Les gens se marrent. Il faut dire qu’il est amusant, notre sketch. L’homme dit à Julien : — Mets-toi à 4 pattes, le front posé sur le sol. Julien le regarde tout bête, il faut dire que je ne l’ai pas tenu au courant du déroulement de la soirée. L’homme l’att**** par une oreille en disant : — Obéis ! Gémissant un peu, Julien se retrouve à 4 pattes et l’homme pousse sur sa tête pour qu’il la pose sur le sol. Ensuite, il relève complètement sa jupe et descend la culotte en dentelle. Le tableau est très excitant : une jolie jeune “fille” va se faire violer par un soudard. D’accord, y a un truc qui fait un peu désordre. Évidemment, on a tout prévu, y compris les accessoires, en l’occurrence un petit paquet de beurre comme on en sert dans les restos. Le gars en met sur son doigt et le plonge dans le derrière de Julien. Il couine un peu. Oui, un inconnu vous met son doigt dans le cul, ça surprend. Julien remue son cul en gémissant, tandis que son… amoureux fait aller et venir son doigt. Voilà, tout est prêt, la fusée peut partir dans la lune. Faites pas attention, j’ai picolé…. Petite remarque en passant : le gars est un costaud mais il a une bite normale?! Je ne veux pas abîmer mon sex toy. Il écarte les fesses de Julien et sa bite s’approche de l’anus vierge de la future mariée. Enfin, vierge, c’est vite dit. Si ça se trouve, il a été dans une école catho?! Voilà, le gland défroisse les fronces roses de l’anus, jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’un mince anneau de muqueuse autour du gland rouge. C’est beau?! Bon, ça a l’air de piquer un peu, à entendre les gémissements de Julien, mais je sais qu’elle est douillette?! Le costaud donne un coup de reins et Julien pousse un grand cri. Voilà, il est devenu une vraie femme… L’homme le baise vigoureusement et bientôt, les ataşehir escort gémissements de la “jeune fille” se transforment en cris de plaisir. Vous allez voir que Julien va jouir devant tout le monde, y compris les ouvrières de l’usine. Après ça, il aura du mal à jouer les patrons et… euh… oui, moi aussi?! Ça y est, il jouit et son partenaire le suit, quelques minutes plus tard, en lui envoyant certainement 10 cc de sperme dans le cul. Manu m’annonce : — Maintenant, à toi?! Oui, mais… je n’ai rien prévu pour moi?! Ceci dit, c’est vrai qu’il s’agit aussi de mon enterrement de vie de jeune fille. Le spectacle du fils du patron des filatures du Nord Est, qui se fait sodomiser comme la première salope venue, ça a échauffé tout le monde, donc ça baise à tour de bras. Mais attention, en restant convenable : les hommes avec les hommes, les femmes avec les femmes. Un femme bien en chair s’approche de nous. Manu me dit : — Patronne, je te présente Monique, qui travaille à l’atelier 4, elle va te bouffer la chatte. La femme ajoute : — Ce sera un plaisir, je vais te faire miauler. — … euh… oui, merci. Manu met une couverture par terre en me disant : — À poil et sur le dos. C’est sûrement une idée d’Emma. J’enlève ma robe et je me couche. Monique aussi, entre mes cuisses, et sa bouche se colle à ma chatte comme un rémora au ventre blanc d’un requin. Manu a enlevé son jean déchiré et pas très propre. Elle met ses pieds des deux côtés de mon visage, la tête tournée vers sa grosse copine, puis elle s’accroupit sur moi. Oh, mais c’est la jungle ! Elle n’a pas été au cap d’Agde, elle, et sa chatte est recouverte d’une forêt de poils noirs. Ses poils me chatouillent le nez… Elle sent la fille qui a oublié de prendre sa douche, juste ce qu’il faut. Elle se met à genoux des deux côtés de mon visage, de cette façon mon nez est dans son cul et ma langue dans sa chatte. Son odeur me plaît, heureusement. Monique s’active dans la mienne de chatte. Je lèche, je me fais lécher… j’aime. Manu joue avec mes seins, tire sur les bouts et les pince. Pense à des choses tristes, Samia. Oui, mais quoi?? Ce pauvre Julien qui se fait enculer?? Non, surtout pas. Je sais quoi : toute l’usine va être au courant de ce qu’on fait, je n’aurai plus jamais de l’autorité sur quelqu’un. C’est affreux, mais… je m’en fous. Au contraire, ça m’excite ! Manu se frotte bien sur mon visage, elle le lave… Faut être lucide Samia, tu vas lâcher les amarres… Oui, je vais…. “Oooohhhhh”, je crie dans sa chatte, tout en jouissant. C’est fort et par vague, ça me submerge… Manu s’est carrément assise sur mon visage. C’est gentil, mais j’ai joui et j’ai envie de boire un verre, maintenant. Je pousse sur ses fesses, mais elle me dit : — Tu ne sortiras de là que lorsque tu m’auras fait jouir. Normal. Elle se soulève un peu en disant : — Mets un doigt dans mon cul et suce mon clito. Pas facile à faire mais j’y arrive… Je lui file le majeur dans l’anus et tète son petit bouton… Heureusement que son odeur me plaît. Enfin, un peu moins depuis que j’ai joui. Il faut que je me livre 10 minutes de stimulations pour la faire jouir…. Voilàààà… kartal escort Elle reste encore un moment assise sur mon visage, avant de se décoller. Je dois être belle, toute décoiffée et le visage luisant de sa jouissance. Bah?! Après tout, c’est normal dans un enterrement de vie de jeune fille. Si, si, demandez à votre fille. J’aperçois Julien un peu plus loin. Il est toujours occupé de sucer des bites. Avec ce qu’il a avalé comme calories, ce soir, demain, je le mets à la diète. On boit encore un peu… mais il se fait tard et demain, il y a usine. Putain, ça va être spécial d’en voir certaines. À ce sujet, je dis à Manu : — Tes amies… enfin, celles qui travaillent à l’usine… euh… Elle comprend et répond : — Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. En clair : « on sera discrète ». Elle ajoute : — Mais j’apprécie quand même qu’on danse comme je siffle. En clair : « il faudra faire ce que je veux ». Je lui dis : — Si tu me siffles pour te lécher, avec plaisir. Vous voyez les bonnes manières?? Une Comtesse qui lèche la chatte en friche d’une de ses ouvrières, c’est rock’n roll, non?? Je m’amuserai le temps que ça durera et si un jour ça ne me plaît plus, je prendrai Julien sous le bras et on ira vers d’autres cieux… Mais pour ça, il faut que je mette de l’argent de côté. Parce que je sais que je partirai, je suis une fille du voyage. Pour le moment je trouve qu’on s’amuse bien chez les Chtis. **** Trois jours plus tard, je me marie. Mon rêve?? Oui, pour le moment, mais j’ai l’âme voyageuse, comme vous savez. Tout ce qui a précédé ayant pour but d’arriver à ce jour. Je suis dans une belle robe crème… Je n’ai pas choisi blanc, car avec ma peau mate et mes cheveux noirs, le contraste était trop grand. Mes beaux parents font un peu contre mauvaise fortune, bon cœur. Leur fils quasi junkie et perpétuellement déprimé est maintenant casé avec une fille qui le fait filer droit. C’est une Rom?? Un moindre mal. Je vais bientôt m’appeler de Préville, avec un petit «?de?». Moi, franchement ça ne me fait ni chaud ni froid, le petit «?de?». Par contre, les usines et la chaîne de magasins, ça ne me laisse pas indifférente. Normal que Julien ait une dot, après tout. Ma famille n’étant pas là, c’est le père de Julien qui me conduit vers l’autel. Je regrette qu’on ne soit pas aux Saintes Maries, sous le regard bienveillant de Sainte Sara, la protectrice des Gitans. Lorsque le prêtre me dit : — Jurez vous d’être fidèle, bla-bla-bla… Je réponds : — Oui, je le jure. Mais j’ai prévu le coup et j’ai croisé les doigts de la main gauche. Non mais sans blague, il a pas vu la bite Julien, le curé?! Sinon, il ne demanderait pas ça. Fidélité, mes fesses?! Cependant… je vais faire l’effort de baiser avec lui, cette nuit. Je me doute que vous vous dites comme moi, mais qu’est-ce qu’une fille belle et sensuelle comme Samia a besoin de se faire niquer par ce ouistiti… Oui, j’ai des côtés, ancien régime. Lors de la nuit de noces, on baise avec son mari. Après, on fait ce qu’on veut. Vous avez hâte de connaître la suite?? Moi aussi. Hélas, il y a un repas à rallonge avec la famille et les amis du marié. De mon kadıköy escort côté, personne. On mange, on boit… Ils s’amusent, moi moyennement, ça manque de sexe et d’aventures, ce mariage?! Jusqu’à ce que mon beau père m’invite à danser. Vous voyez Julien?? Le père, c’est le contraire. Il est vrai que c’est sa femme qui commande, mais quoi de plus normal?? Il est grand, costaud, sûr de lui… Il s’appelle Denis. Je me sens… une femme dans ses bras. On danse, il me dit : — J’aime beaucoup ta robe, elle te va très bien. — Merci beau-papa. — Elle met en valeur tes nichons. — Vous les trouvez beaux, mes nichons?? Il est un peu surpris. J’ajoute : — Et mes fesses, comment vous les trouvez?? Là, il éclate de rire. Après s’être calmé, il me dit : — Beau sens de la répartie… Je vais te trouver un boulot qui va bien te convenir. Il me sert contre lui et je sens son intérêt pour moi, sous la forme de son sexe en érection qui se colle à mon ventre. Je lui dis : — Ce n’est pas convenable de bander pour sa bru. — C’est de ta faute, tu es trop excitante. Et dire que c’est mon fils qui va te baiser… — Qui va essayer de me baiser. On rit tous les deux. Comme vous le voyez, mon beau père et moi, on est dans un marivaudage de bon aloi… N’empêche, cette bite toute dure contre mon ventre, ça me fait mouiller. Le slow s’arrête… Un cousin de Julien m’invite, mais il ne bande pas, ce con?! C’est long… je discute, je bois, je danse… et je pense à notre voyage de noces : demain, on part à Marrakech. Ce soir, on dort dans le manoir des de Préville. Julien et moi, on s’installera dans la maison des concierges dès qu’une série de travaux seront terminés. Cette maison est vraiment jolie… En ce début de soirée, je suis bourrée, mais ça m’étonnerait que je le sois la nuit prochaine, si vous voyez ce que je veux dire.On mange à nouveau, je m’emmerde?! Ces gens ne sont pas marrants. Seul bon moment de la journée, le frotti-frotta avec mon beau père. Vers 23 h, on s’éclipse… Je vais enfin voir le loup?! On monte dans la chambre d’amis qu’on occupe en attendant la maison des concierges. J’enlève ma robe, ça fait du bien. Je dis à Julien : — Déshabille-toi. Je me couche nue sur le lit, lui se met à genoux et embrasse mes pieds, selon le cérémonial que je lui ai appris. Si ça se trouve, il aime ça. Après quelques minutes, je lui dis : — Plus haut. Aussitôt, il fonce sur mon minou, la langue la première. C’est presque un viol?! Pour ça, il est bon. Faut dire que je l’ai déjà puni quelques fois quand il me semblait manquer d’enthousiasme… ou simplement parce que ça m’amusait. J’ai acheté une grande cuiller en bois, comme celle qu’on utilisait dans ma famille pour touiller le ragoût de hérisson. C’est ce qui faisait régner l’ordre parmi la marmaille du camp où j’ai vécu en Roumanie. C’est très efficace et Julien en a une peur bleue, parce qu’en plus, il est douillet. Il me fait un cunni de toute beauté, tandis que je pense à des choses excitantes : mon nouveau nom, des bijoux, le fric… Je jouis assez vite, trop vite. Je vais le dresser à ne me faire jouir qu’après un certain nombre de minutes?! Maintenant, c’est au tour de mon devoir de jeune épouse. Je lui dis : — Baise-moi?! À suivre. Si vous aimez mes histoires, dites le moi : mia.michael@hotmail.frEt merci d’avoir été nombreux à lever le pouce : ça me fait plaisir de voir que vous aimez.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir