Une soirée étudiante

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Une soirée étudianteÀ l’époque où j’étais étudiant, il arrivait que des soirées dégénèrent un peu. On buvait beaucoup. On finissait souvent dans des états lamentables, mais on aimait ça. Et on recommençait dès que possible. On était jeunes et on vivait dans l’excès. On avait la vie devant nous.Je me souviens d’une soirée qui avait eu lieu dans l’appartement d’un mec qui s’appelait Seb, qui était dans ma promo. On devait être une bonne trentaine, mais c’est vers la fin que les choses ont dégénéré. Beaucoup étaient rentrés chez eux, ivres, et on s’est retrouvé à quatre dans le salon de Seb. Trois mecs et une nana qui s’envoyait de la vodka au goulot. Elle s’appelait Sabine et je ne la connaissais pas plus que ça. Une jolie brune à cheveux longs, assez mince, bien foutue. Elle portait une petite chemise grise et un jean noir moulant. Elle était pieds nus, assise à un angle de la table basse envahie de bouteilles et de verres. Je revois très bien la scène : Seb était assis en face d’elle, dans un canapé, et Sabine lui disait comme ça :« De toute façon, c’était un connard… »Elle parlait de son mec qui lui avait envoyé un SMS dans la soirée pour lui dire que c’était fini entre eux. Il faisait également des études, mais dans une autre ville. C’est ce que je crus comprendre.Alors Sabine avait décidé de se bourrer la gueule. Mais on l’avait tous décidé, de toute façon. C’était le but de ce genre de soirée. Et j’étais ivre aussi, mais peut-être un peu moins que Sabine. J’étais assis un peu plus loin, dans un fauteuil, et je buvais du whisky. Le troisième mec s’appelait Antoine, il me semble. Il occupait un autre fauteuil.Il y avait de la musique et je ne comprenais pas tout ce que Sabine disait à Seb. Ça ne m’intéressait pas muğla escort plus que ça, et je ne sais pas pourquoi j’étais encore là à l’heure qu’il était. À cause de cette nana, peut-être, qui avait un superbe cul ? Sans doute…Quoi qu’il en soit, à un moment donné, je l’ai vue se lever et se mettre à déboutonner son pantalon moulant, en face de Seb qui est resté assis. Elle l’a baissé, puis l’a balancé sur le sol. Ensuite, elle a enlevé sa culotte, puis elle s’est rassise sur la table basse en ouvrant ses cuisses. D’où j’étais, je voyais sa chatte, elle était lisse et la peau de Sabine était très claire. Elle a basculé en arrière pour poser ses coudes sur la table et des verres et des bouteilles se sont renversés, mais personne ne s’en est occupé, car ce qui est importait c’était cette nana aux cuisses ouvertes.C’est un peu flou dans mon esprit, mais je me souviens que juste après, Seb s’est levé et a baissé son pantalon et son caleçon. Il a approché sa queue de la chatte de Sabine, puis il l’a pénétrée, directement. Je n’ai pas bougé. Ni Antoine. On s’est lancé un regard d’étonnement, tous les deux. On ne comprenait pas très bien ce qui était en train de se passer. Seb baisait Sabine, et notre présence ne semblait pas les déranger du tout. Alors on est resté là, à mater, à se rincer l’œil comme il faut.Je ne sais pas combien de temps s’est écoulé, mais je me souviens très bien du moment où Sabine s’est tournée vers moi en disant :« Tu viens ? »J’ai mis quelques instants à réagir et à comprendre ce qui allait se passer ensuite. Je n’en croyais ni mes yeux ni mes oreilles. Pourtant, je ne rêvais pas : Sabine m’invitait à en profiter aussi.Et elle se tourna de même vers Antoine pour lui faire signe d’approcher.Il escort muğla ne s’est pas fait prier. Il s’est levé et a viré son pantalon et son caleçon à son tour. J’ai tardé à le faire. J’ai continué à mater.Seb s’est retiré de la chatte de Sabine, puis Antoine a pris sa place, sans mettre de capote. C’est là que je me suis aperçu que je bandais à mort. Alors je me suis levé et j’ai défait ma ceinture. Sabine s’était mise à sucer la bite de Seb pendant qu’Antoine lui bourrait la chatte. Elle portait toujours sa chemise et je voyais ses nichons qui tremblaient dessous, à chacun des à-coups.Dans ces moments-là, il faut oublier sa pudeur. La ranger dans un coin du cerveau et profiter des instants présents. Ne surtout pas hésiter. J’ai enlevé toutes mes fringues et me suis dirigé vers les autres, la queue raide comme un bâton. J’ai posé un genou sur la table basse et me suis mis à déboutonner la chemise de Sabine. Elle n’avait pas de soutif et, pendant qu’elle tripotait mes couilles, je lui ai malaxé les nichons. Elle suçait toujours Seb, et Antoine avait accéléré ses mouvements. Je voyais sa bite qui faisait des va-et-vient entre les lèvres lisses.On n’a pas échangé une seule parole. Il n’y avait pas de commentaire à faire. Il était juste question de s’éclater, sans se poser de question. J’ai perdu la notion du temps, mais je me souviens très bien du moment où j’ai collé mon gland à la moule de Sabine, pour l’enfoncer doucement, tout en regardant Antoine qui se faisait sucer et Seb qui frottait son gland sur un téton. Puis il éjacula brusquement, une grosse giclée qui atteignit l’autre téton et que Sabine se mit à étaler sur sa poitrine. Je me souviens que la deuxième giclée est allée dans son cou, muğla escort bayan et la troisième sur son menton, tandis que la queue d’Antoine se retirait de la bouche de Sabine pour décharger à son tour, sur ses lèvres, puis sur sa langue.Moi, j’ai tardé. J’ai voulu en profiter le plus longtemps possible. Sabine avait un superbe corps et je me souvenais avoir maté son cul pendant la soirée. Je lui tripotais les nichons tout en la pénétrant, tandis que Seb et Antoine s’étaient éloignés pour s’allumer une cigarette. Je me souviens très bien de la musique qui passait à ce moment-là :Peace and love, de Cat Power.Ce sont des détails qui marquent la vie. À chaque fois que je l’entends, je ne peux pas m’empêcher de revoir le corps de Sabine et le sperme sur son menton et au bord de sa bouche. Je me revois retirer ma queue de sa chatte et me branler au-dessus de son pubis. Je revois le sperme jaillir de mon gland et se déverser sur le ventre blanc. Je revois la main de Sabine qui l’étale, qui se suce un doigt, puis une deuxième giclée qui va couler sur son clito. La troisième est restée suspendue à mon gland, et ce sont les doigts de Sabine qui l’ont recueillie, délicatement.Mais je bandais toujours, alors j’ai de nouveau enfoncé ma queue dans sa chatte. Tout mon corps tremblait, ça aussi je m’en souviens. Des secousses violentes, tandis que je m’étais remis à bourrer cette superbe chatte lisse tout en tripotant un nichon tâché de sperme. Je ne me suis pas retiré pour éjaculer une deuxième fois. Je l’ai fait au fond de la chatte de Sabine qui a joui en même temps que moi. Le tout sous le regard de Seb et Antoine qui s’étaient rassis pour boire des verres et fumer en nous regardant. Attendant patiemment qu’on ait fini.Puis, quelques jours plus tard, Seb et Sabine se sont mis ensemble, ce qui ne nous a pas empêchés de continuer à se côtoyer, à s’apprécier et à partager des soirées, mais sans plus jamais toucher Sabine. La vie est très bizarre.Les êtres humains aussi.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir